Archives des étiquettes : MAGNY-COURS

12 heures de Magny Cours : Un bilan… acceptable

Faire le bilan d’une course, c’est toujours compliqué, surtout lorsque la voiture finit dans les profondeurs du classement. Mais c’est la règle, et en plus, pour une fois on peut dire que le résultat ne reflète pas la qualité de la course, de la préparation de la voiture et de la qualité de son équipage.

Les premiers tours de roues de la 179 - 12H de Magny Cours 2015

Les premiers tours de roues de la 179 – 12H de Magny Cours 2015

Pour l’équipage de la 179, c’était la première participation à une course de 12 heures, à fortiori à Magny Cours, ce qui implique de rouler de nuit, donc avec des phares. Comme les Fun Cup ne possèdent pas de phares, il faut les rajouter au moment opportun. C’est d’ailleurs assez drole de retrouver ces petits bolides avec des excroissances « collées » sur le capot avant destinées à permettre aux pilotes de trouver leur chemin en pleine nuit. Bien que ces derniers, à force de tourner et de répéter tour après tour les mêmes accélérations, les mêmes freinages…..pourraient le faire d’instinct (ou de mémoire) au cours de la nuit. Bon nous direz vous, c’est plus sur d’être éclairé. Certes !

La 179 équipée des phares pour la course - 12H de Magny Cours 2015

La 179 équipée des phares pour la course – 12H de Magny Cours 2015

Donc pour en revenir à nos phares, le règlement impose que ceux-ci soient montées dès que le jour tombe. Pas facile de discerner individuellement la notion de la « tombée » du jour. C’est surement pour cela que la direction de course, au moment opportun (on y revient) décide de présenter un panneau « phares » indiquant de fait à chaque écurie d’arrêter leur(s) voiture(s) pour monter les accessoires de nuit destinés à améliorer la vision des pilotes….les phares donc !

La 179 à l'attaque - 12H de Magny Cours 2015

La 179 à l’attaque – 12H de Magny Cours 2015

Pour en revenir au bilan de cette course, vous l’avez déjà surement lu dans ces colonnes, les essais ne se sont pas déroulés dans les meilleures conditions pour les pilotes de la 179. Plusieurs problèmes sont survenus sur la voiture réduisant l’unique séance de trois heures à quelques minutes de roulage par pilote. Pas facile dans ces conditions d’apprendre le circuit pour les uns, et d’essayer de faire un temps pour les autres. De plus, la formule choisie par l’organisateur, mais il peut difficilement faire autrement, oblige à caler le départ de la course, dans l’heure qui suit la fin des essais. Autant dire que cela calme les ardeurs des plus virulents, de peur de casser la voiture aux essais et de regarder la course des stands. Cela ferait désordre. Si l’on ajoute à tout cela que les pilotes de la 179 ne sont pas les meilleurs dans cet exercice des essais, on comprend mieux pourquoi la voiture figurait en dernière ligne à Magny Cours. Certes, la motorisation EVO1 ne facilite pas la vélocité de la voiture, mais tout de même. A ce sujet, il faut souligner que la 179, bien seule au Val de Vienne retrouvait les deux autres EVO1 du team Zosh, la 29 et la 71, et une troisième la 96 déjà vue au Mans.

DSC_1041

Patrick Monseil avant son 1er relais – 12H de Magny Cours 2015

Pour la course, les choses se sont arrangées, puisque la 179 a régulièrement progressé dans le classement décrochant une 40ème place certes apréciable, mais qui aurait du être meilleure au regard des performances enregistrées par certains de ses pilotes. On ne reviendra pas sur le déroulement de la course, cela serait redondant avec « la course en direct », que vous avez pu suivre par ailleurs. Il faut toutefois noter que Didier HOUAL a encore réalisé les meilleures performances de l’équipage de la 179 sur le circuit nivernais, après Val de Vienne et Dijon. Au Mans, il ne figurait pas en tête du classement parce qu’il était….absent. Rappelons quand même que les deux pilotes censés faire des temps (Pascal et Charles) sont aux abonnés absents en ce début de saison. S’ils ne veulent pas essuyer quelques railleries dans les prochaines courses, voire perdre le bénéfice de rouler au volant de la voiture, il serait temps qu’ils se ressaisissent rapidement.

La 179 pendant ses relais de nuit - 12H de Magny Cours 2015

La 179 pendant ses relais de nuit – 12H de Magny Cours 2015

Une mention spéciale pour la troisième place de la 275 – la voiture phare de l’équipe Zosh (rien à voir avec la course de nuit !) – obtenue dans des conditions éprouvantes – surtout en fin de course – et qui aura mis à mal les nerfs de toute l’équipe (pilotes, mécaniciens, chronométreuses….) à cause d’une stratégie « ravitaillement » poussée à l’extrême et qui permettra à la 275 de finir tout juste la course…..tombant en panne d’essence quelques dizaines de mètres après la ligne d’arrivée. Bravo à Jean René, le team manager pour la qualité de sa stratégie.

DSC_0820

La 275 décroche une belle 3ème place – 12H de Magny Cours 2015

 Pour la 179, on a gardé le meilleur pour la fin. Au vu des classements de l’ensemble des voitures, et du classement des EVO1 depuis le début du championnat 2015, et compte tenu que les 29, 71 et….179 passeront en EVO3 pour Le Castellet, et même si la 96 ou d’autres EVO1 potentielles venaient à disputer les trois dernières courses avec un moteur EVO1, quelque soient leurs performances……la 179 restera sur la première marche du classement « fictif » des EVO1 au championnat. Donc, en conclusion, la 179 est championne EVO1 2015. Ce n’est qu’honorifique certes, mais il n’y a pas de raison de ne pas le souligner.

La 175 effaectuait sa dernière course en EVO - 12H de Magny Cours 2015

La 175 effaectuait sa dernière course en EVO – 12H de Magny Cours 2015

Pour la prochaine course du championnat, rendez vous en septembre pour les 8 heures du Castellet !

La 179 rentre au stand pour ravitailler - 12H de Magny Cours 2015

La 179 rentre au stand pour ravitailler sous l’oeil du Directeur de course – 12H de Magny Cours 2015

Article : FC

Photos : FC

12 heures de Magny Cours : La course (suite et fin)

19H20 : Didier rentre aux stands après un relais d’une heure et vingt minutes, au cours duquel il a réalisé le meilleur temps de l’équipage de la 179, en 2’18 ». Il a gratifié – l’ensemble de l’équipe – d’une figure devant les stands qui a failli se terminer dans le mur de la pit lane. Mais plus de peur que de mal. Il laisse le volant à patrick qui repart pour son deuxième relais de la journée. La voiture est en 40ème position.

Changement de stratégie pour la fin de course. La 179 va faire des relais plus courts, et les changements de pilotes vont avoir lieu toutes les 45 minutes environ.

20H00 : Retour de la 179 aux stands pour changement de pilote. Patrick a été plus régulier que lors de son premier relais, et il a réussi à tenir à distance la voiture qui se trouve derrière à quelques 30 secondes, malgré une touchette qui laisse la jante avant droite hors d’usage. Charles reprend le volant. Il repart en 40ème position.

20H40 : Charles ramène la 179 en 41ème position. il laisse le volant à Stéphane. Le jour commence à tomber et les rampes de phares vont être installées.

Les relais suivants vont s’enchainer au rythme d’un changement de pilote toutes les 45 minutes et un ravitaillement tous les deux relais. Petite frayeur pour Stéphane lors de l’avant dernier relais programmé, avec un problème de tension de batterie. Ouverture du capot, contrôle, et la voiture repart. Mais de précieuses secondes se sont échappées dans l’affaire, et la voiture qui se trouve derrière….la 178 (ça ne s’invente pas !) revient à moins de 10 secondes, et finira pas passer la 179.

Un accident sur la piste entraîne une nouvelle neutralisation avec la sortie du safety car. Stéphane, qui doit laisser le volant à Didier pour passer la ligne d’arrivée à minuit, plonge dans la ligne des stands pour profiter de l’aubaine et assurer le changement de pilote – le dernier – sans trop pénalisé la bonne marche de la voiture. Excellente décision, puisque la 179 repart dérrière la ….178 pour quelques secondes. Mais comme cette dernière doit procéder à un dernier ravitaillement, la stratégie est bonne, et quelques tours plus tard, la 179 reprend sa 40ème position qu’elle ne quittera plus jusqu’à l’arrivé.

0H00 : Didier franchit la ligne d’arrivée. Mission accomplie.

Article : FC

12 heures de Magny Cours : La course

12H00 : La course est lancée, la 179 aux mains de Charles (désigné pour le départ) gagne trois places dans le premier tour. Le relais va être long, puisqu’aucune fenêtre n’est imposée par la direction de course. Les relais devraient durer le temps d’un plein de carburant, soir à peu près 1H20.

Troisième tour, neutralisation, le safety car rentre en piste. Un voiture a loupé le virage d’estoril au bout de la ligne droite des stands, et est partie…en tonneaux. Plus de peur que de mal, le pilote sort de la voiture tout seul. Le temps de dégager la voiture et la course repart. Charles mène un train régulier, ne souhaitant pas « sur coonduire »  comme il le dira en descendant de la voiture.

13H20 : Charles ramène la voiture aux stands en 38ème position. belle performance. Patrick MONSEIL, l’invité prend son premier relais en course.

Las, à l’issue de son premier tour, Patrick revient aux stands, la voiture endomagée à l’arrière droit. Il est sorti tout seul. Plus de peur que de mal, la voiture repart, en ayant perdu quelques places.

La suite du relais se passe sans encombre pour Patrick qui améliore même ses temps. Il gagne 15 secondes entre son premier tour et les suivants. C’est ça la Fun Cup.

14H44 : Neutralisation de la course et entrée du safety car en piste. Le Boss décide d’en profiter pour avancer les changements de pilotes et les ravitaillements. Le 179 est panneauté « BOX ». Stéphane TREMIER saute dans la voiture. A peine sanglé il enclenche la première et démarre. le changement a été court. La voiture repart en 45ème position. Stéphane fait un relais sans aucune difficulté. Il tourne très régulièrement et enchaine les tours sans soucis.

16H05 : La 179 rentre pour le changement de pilote. c’est Pascal qui repart au volant pour son premier relais. Le changement est rapide. Toutefois, Stéphane pense que le comportement de la voiture a changé. Les mécaniciens vérifient les roues arrières, et resserent les roulements. la voiture repart en 45ème position.

17H45 : Nouveau retour aux stands de la 179 pour un nouveau ravitaillement. Pascal laisse le relais à Didier. Le relais s’est bien passé, mais les temps n’ont pas suivis. un tête à queue de Pascal à ponctué son relais, ainsi que 20 minutes sous safety car. La voiture repart en 41ème position.

18H00 : La mi-course est atteinte….Encore 6 heures de course. Tout peut arriver !

Article : FC

12 heures de Magny Cours : Les essais

Avec une course de 12 heures concentrée sur une journée, pas de temps à perdre pour assurer les 3 heures d’essais impartis. Rendez vous à 7H30 sur le circuit, pour embarquer dans la voiture à 7H45 et lancement de la séance d’essais à 8H00. Pour les pilotes de la 179, les choses commencent mal avec un problème moteur. Pascal – qui comme d’habitude assure les premiers tours de roue sur chaque manche du championnat – boucle deux tours avec des ratés au moteur. Retour au stand. Capot levé, tout semble en ordre, à part un problème de courroie d’alternateur. Réparation effectué. La voiture repart.

Elle rentre quelques minutes plus tard. Le problème moteur n’est pas réglé. Il faudra quelques minutes d’investigation pour trouver le mal. Problème d’allumage. Un faisceau électrique défaillant. Une heure de perdu. La voiture repart avec Charles, qui rentre quelques minutes et peu de tours plus tard, avec un problème de surchauffe moteur. Diagnostic. : Poulie d’alternateur à changer.

La suite des essais ne sera qu’une formalité ou presque, mais avec peu de tour en trois heures (la 179 est la voiture qui a le moins roulé des 56 voitures présentes) la place sur la grille de départ ne revêt pas la qualité des pilotes. Avant dernier. Vivement la course !

Article : FC

12 heures de Magny Cours, ce weekend : Pascal ROUX forfait ?

Les 12 heures de Magny Cours de Fun Cup se déroulent, comme vous le savez déjà, ce weekend sur le circuit nivernais. La 179 sera bien de la partie avec cinq pilotes, déjà présentés par ailleurs. Cinq, peut être, parce que Pascal ROUX, victime d’une « capsulite rétractile » (les plus curieux chercheront sur internet) pourrait être contraint de renoncer à sa participation. Soigné en urgence dans un hopital rennais, les soins apportés pourraient ne pas être suffisant pour disputer l’intégralité de la course.

Didier HOUAL & Pascal ROUX aux 8 heures de Dijon 2015

Didier HOUAL & Pascal ROUX aux 8 heures de Dijon 2015

« Avec les soins, la douleur est plus supportable, mais il aurait fallu une rééducation un peu plus longue pour retrouver l’usage complet de mon bras » précise le pilote rennais, et d’ajouter « je ferais un test aux essais samedi matin, et en fonction des résultats, je prendrais la décision de rouler ou de regarder la 179 en piste, sans moi ».

Rappelons que le bras « handicapé » est le droit, le plus sollicité par le volant sur ce circuit, et aussi par les changements de vitesse.

A suivre !

Article : FC

Photos : FC

Prochaine course : Les 12 heures de Magny Cours les 20 & 21 juin 2015

C’est le 20 juin prochain, dans quelques jours, que se disputera la quatrième manche du championnat de France de Fun Cup, les 12 heures de Magny Cours. On devrait retrouver de 35 à 60 voitures qui viendront se disputer les meilleurs temps, et surtout la victoire finale. Il faut dire qu’en plus des voitures « françaises », on devrait retrouver quelques participants belges qui viendront se méler à la course sur le circuit nivernais.

FRC2014-MAGNY-COURS-2965

C’est la course la plus longue de la saison, avec au programme quelques heures de nuit qui se dérouleront avec les phares. Une première pour l’équipage de la 179. Toutefois, ce ne sera pas la première fois que la 179 foulera le célèbre circuit, qui en son temps recevait le grand prix de France de Formule 1. Mais, la dernière fois, présente pour une séance d’essais privés, la 179 avait connu quelques péripéties la laissant sur le bord de la piste après deux heures d’essais seulement, avec une carrosserie qui portaient les stigmates d’un choc frontal. Mais ça c’était avant !

Les stigmates de l'accident de Pascal ROUX (Photo : Patrick MARTINOLI)

Les stigmates de l’accident des essais privés de Magny Cours en 2014

Mais à Magny Cours, à la fin de la semaine, la 179, dans sa nouvelle robe 2015, verte et noire, sera présente pour se méler à la course. A cette occasion, deux nouveaux pilotes rejoindront les « habitués » au volant de la voiture aux couleurs de Mobility Tech Green. Associés à Pascal, Didier et Charles, que l’on ne présente plus, on retrouvera Stéphane TREMIER qui disputera sa deuxième course de la saison, après les 8 heures du Mans, en ouverture du championnat. En revanche, on découvrira Patrick MONSEIL qui roulera pour la première fois avec l’équipe ZOSH Compétition sur la 179. Il est vrai que Patrick n’est pas un novice du volant, puisqu’il a disputé plusieurs saisons de karting, il y a ……quelques décénnies. Accesoirement, Patrick est aussi un membre éminent de Formula Concept qui gère les intérêts de Mobility Tech Green sur les circuits du championnat. Ou comment joindre l’utile à l’agréable….

DSC_4681

Stéphane TREMIER (à gauche) en compagnie de Bruno QUILY, lors des 8 heures du Mans 2015

La course débutera ce samedi (au lieu du dimanche habituellement) à 12H00 pour durer jusqu’à minuit. Les essais auront eu lieu le samedi matin, le tout étant groupé sur une seule journée.

La particularité de cette course, en dehors qu’elle dure 12 heures (les autres courses du championnat sont comprises entre 7 et 8 heures), c’est que les ravitaillements et changements de pilotes seront libres (habituellement, ils s’exercent dans des fenêtres obligatoires toutes les 40 minutes).

8H de Dijon - La famille Robin avant le départ

La famille Robin roulera sur la 275 – Seule EVO3 du team ZOSH à Magny Cours

Cette course revêt également un caractère particulier pour la 179 et le team ZOSH Compétition. Toutes les voitures du plateau seront en EVO3, à l’exception de….trois voitures du team ZOSH Compétition. En effet, la 29, la 71 et la 179 courront leur dernière course en EVO1, avant de s’équiper du nouveau moteur (EVO3) pour Spa, en ce qui concerne la 71 et pour Le Castellet, en ce qui concerne la 29 et la 179 (qui feront l’impasse sur la course belge). Encore un championnat interne comme aux 8 heures de Dijon, ou les mêmes trois voitures étaient déjà présentes. Petite particularité, cette fois, la 179 qui a eu la chance de participer à toutes les courses depuis le début de saison, et qui a donc marqué de nombreux points pourraient bien finir….première des EVO1 sur la saison 2015.

Article : FC

Photo : FC + Funup.net

La 179 passe en… EVO3 !

Le pari du début de saison, c’était courir avec le moteur EVO1, pensant que toutes les voitures ne passeraient pas en EVO3. Si une dizaine de voitures restaient en piste avec l’ancien moteur, le championnat restait intéressant pour toutes les voitures, chacune dans leur catégorie. Las, aux 8 heures du Mans, le plateau EVO1 pouvait faire illusion, mais à Dijon – pour la deuxième manche du championnat – le nombre de voitures évoluant en …EVO1 avec le petit moteur, se comptaient sur les doigts d’une main…quatre voitures.

8H de Dijon 2015 - Les trois "EVO1" du team Zosh (de gauche à droite)

8H de Dijon 2015 – Les trois « EVO1 » du team Zosh (de gauche à droite)

La 118 aux couleurs de l’Equipe (le magazine sportif), et la 29, la 71, et la …179, toutes trois membres de la dream team ZOSH Compétition. Aux 10 heures de Val de Vienne, la sentence tombait avec une seule voiture en EVO1, la 179. Certes, il y aura deux autres EVO1 aux 12 heures de Magny Cours, mais elles appartiennent à la fameuse dream team, le ZOSH Compétition.

Et en plus, chez ZOSH, tout le monde se posant la question de savoir quand il faudra passer en EVO3, la réponse ne fut pas longue à venir, et la décision est tombée ces derniers jours. La 29, la 71 et la 179 vont passer en EVO3. Pour la 71, ce sera fait pour les 25 heures de Spa, et pour la 29 et la 179, ce sera pour Le Castellet, lors de la reprise de septembre. La fin d’une époque !

La 179 participera à sa dernière course en EVO1 aux 12H de Magny Cours

La 179 participera à sa dernière course en EVO1 aux 12H de Magny Cours

Article : FC

Photo : FC

DERNIERS TOURS DE ROUES… 2014

Avant de rentrer la voiture à l’atelier, pour lui permettre de retrouver une seconde jeunesse, aux mains des mécaniciens, deux séances d’essais seront organisées ce mois-ci. Il s’agira des deux dernières sorties de l’année 2014 pour la « 179 ». Ensuite, il faudra attendre les premiers jours de mars 2015 – au mieux – pour retrouver la « 179 » sur un circuit. Au plus tard, nous la retrouverons sur le circuit du Mans, le 15 mars prochain pour le lancement du championnat 2015. Tout ceci, à condition que le budget soit bouclé, ce qui au moment ou vous lirez ces lignes, n’est pas encore le cas.

La "179" aux 8 heures du Mans 2014

La « 179 » aux 8 heures du Mans 2014

La première séance d’essais aura lieu le 16 novembre sur le circuit de Magny Cours. La seconde, le 29 novembre sur le circuit du Mans. L’ambition de ces deux journées est de permettre aux pilotes de la « 179 » d’engranger de l’expérience en multipliant le nombre de tours. Pour Magny Cours, il s’agira également de découvrir le circuit pour certains des pilotes, la voiture n’ayant pas participé à la course organisée sur ce circuit en 2014.

Didier HOUAL  aux 7 heures de Lédenon 2014

Didier HOUAL aux 7 heures de Lédenon 2014

Rendez vous le 16 novembre à Magny Cours, et le 29 au Mans, si vous le souhaitez…

Article : FC

Photos : P. Martinoli

Derniers articles »