Le Mans circuit de 13,640 km : remarquable performance de la Ligier n° 46 Formula Concept/ Zosh

L’an passé, c’était les Funcup qui avaient eu l’honneur de rouler en course d’ouverture des 24 heures du Mans. La 402 de Formula Concept était présente, et avait terminé à une un peu anonyme 60ème place sur 90 concurrents. Mais le Team Leader Pascal Roux n’était pas là, n’ayant pas pu se libérer de ses obligations en ce mois d’août 2021.

Aussi quand l’on a appris que ce seraient au tour des Ligier de rouler en ouverture des 24 Heures du Mans 2022, son sang n’avait fait qu’un tour. La Ligier 46, qu’il pilote en championnat de France avec Frédéric Fauchère, fût rapidement engagée.

L’épreuve était planifiée sur deux courses de 55 mn, avec un changement de pilote obligatoire, une le jeudi matin et l’autre le samedi matin, avant le warm up des 24 heures, donc devant beaucoup de spectateurs.

Pour cette occasion, le championnat de France Ligier JS2 R Cup, organisé par M3, et l’European Ligier Cup, organisé par Ligier, où courent conjointement des proto JSP4 et des GT JS2 R, avaient joint leurs deux plateaux. Nouveauté pour les concurrents du championnat de France, les voitures étaient chaussées en Michelin et non en Hankook.

Dès le mercredi avaient lieu les premières séances d’essais et les qualifications. Pascal Roux n’a laissé à personne le plaisir de prendre le volant dès l’ouverture de la piste. Cherchant un peu son chemin dans la partie inhabituelle du circuit, celle du grand circuit des 24 h du Mans, en début de session, il améliorait peu à peu. Il réussissait même à descendre de 10 secondes par jour son meilleur chrono durant le weekend. Frédéric Fauchère, lui, s’est tout de suite mis dans le grand bain en alignant des chronos rapidement prometteurs.

La 46 aux mains de Pascal ROUX à la sortie de la célèbre passerelle DUNLOP

Finalement, à l’issue des deux séances de qualifications, la n° 46 Formula Concept se trouvait en 25 -ème position pour la première course et en 11 -ème position pour la deuxième, marquant ainsi les progrès des pilotes… A noter que la sister-car (comme disent les Anglais d’une voiture du même team), la Zosh-DI n° 10 du Patron Jean René Defournoux associé comme d’habitude à Hugo Rosati a signé les deux pole-position…

Pascal Roux était tendu avant la course 1, au moment de prendre le départ, alors que son coéquipier était plus détendu le samedi matin, et faisait preuve d’un calme olympien.

Mais l’un comme l’autre, ont affiché des performances de premier plan, remontant petit à petit les concurrents, battants leurs propres records du tour plusieurs fois durant chaque course. Les arrêts aux stands se sont bien passés également.

Au final, une très belle 16ème place le jeudi, suivie d’une splendide 5ème place le samedi, tandis que les deux courses étaient gagnées par la… Zosh n°10, décidément imbattable sur le grand circuit du Mans…

C’est un Pascal Roux particulièrement heureux qui est descendu de la voiture : « Je me suis éclaté comme rarement, un grand, grand plaisir. La voiture a été réglée aux petits oignons et me convenait parfaitement. J’ai bien progressé durant ce weekend ».

Frédéric Fauchère était radieux également en descendant de la JS2 R : « un régal, voiture efficace, de belles opportunités en piste, zéro faute et de bons temps au tour ».

De quoi donner à la paire de pilote une motivation décuplée pour les prochaines épreuves (Castellet au mois de septembre) après un début de saison un peu difficile pour trouver leurs marques avec cette voiture super efficace mais nécessitant de bien la comprendre et de savoir la bousculer un peu pour aller vite.

Texte & Photos : FC

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s