Archives mensuelles : mai 2019

8 heures de Spa 2019 : Suite et …….. fin ?

Passerelle Spa

En sport automobile, on dit souvent que la course est gagnée (ou perdue) que lorsque le drapeau à damiers est tombé, en fin d’épreuve.

Les courses automobiles outre quiévrain peuvent réserver quelques histoires belges….. Les 8 heures de Spa 2019 ont bien pris fin à 17H55 avec une belle 20ème place de la « 435 » dans le classement comptant pour le championnat de France de Fun Cup.

C’était sans compter sue les vérifications techniques d’après course. La voiture victorieuse, et la seconde de l’épreuve « française » ont fait l’objet des vérifications habituelles de fin d’épreuve. Et là ce fut le drame….. pour ces deux voitures, pas pour la « 435 », qui bénéficiant du déclassement de ces autos « non conformes » récupère donc les points allant avec la ….18ème place.

PMA_1261

Belle performance de la « 435 » qui en plus d’une course bien menée récupère deux places au classement général sur le tapis vert – 8 heures de Spa 2019

Après la 26ème place obtenue sur le circuit du mans en début de saison, et l’abandon à Dijon, sur casse moteur, cette course de Spa représente le meilleur résultat de la voiture verte et noire en 2019.

Texte & Photos : FC

8 heures de Spa 2019 : La course

Passerelle Spa

Les belges ne rigolant pas avec les horaires, c’est à 9H35 que les pilotes furent conviés à rejoindre leurs voitures. Celles-ci disposées dans la ligne des stands attendaient sagement la fin de la course d’ouverture (une course de monoplaces anciennes) avant de s’élancer sur le circuit ardennais.

9H55 : Après le tour de reconnaissance, les 102 concurrents sont lâchés pour 8 heures de course. La « 435 » aux mains de pascal ROUX prend un départ prudent (trop prudent diront d’aucuns). Tout le monde passe sans encombre le premier virage, et finalement le premier tour se termine bien. Pascal aligne les tours en 3’04 » / 3’05 » assez régulièrement.

10H40 : Premier changement de pilote pour la voiture rennaise. Pascal laisse le volant à Stéphane TREMIER. Ce dernier repart en 45ème position. Pas beaucoup de places gagnées, mais un rythme de course assez intéressant. Stéphane comme à son habitude voit le safety car entrer en piste (c’est toujours le cas quand il rentre en piste !!). Celui-ci ne reste que trois tours, à cause d’une sortie de piste d’un concurrent en perdition. Le premier relais ayant été poussé au maximum, le second est un peu plus court.

11H10 : Retour de la « 435 » aux stands pour le second changement de pilote. Charles EMME prend le relais. Il doit passer par « le carburant » pour remettre un peu d’énergie dans la voiture. Charles n’a pas l’occasion de démontrer son talent (trois tours seulement) que le Safety car entre encore une fois en piste. Heureusement, l’intervention de la voiture de sécurité ne dura pas très longtemps.

11H45 : Retour du safety car en piste. deux voitures se sont heurtés au bout de la ligne droite. La « 435 » – selon les consignes – rentre immédiatement aux stands Didier HOUAL prêt, attend la voiture. Le changement de pilote prend plus de temps que prévu. Une petite erreur. La voiture reprend la piste en 56ème position au général.

Comme la course du championnat de France est couplée avec le championnat belge, un classement différencié est effectué. Ce qui fait que la « 435 » pointe à la 22ème place du classement made in France.

12H20 : Retour aux stands pour la « 435 ». Pascal ROUX reprend le volant pour son deuxième relais de la journée. La voiture pointe en 47ème position. Passage par le carburant, et relais entamé sans problèmes.

13H05 : Nouveau retour de Pascal aux stands pour le changement de pilote. La voiture rentre en 38ème position (20ème du classement français). Stéphane part derrière …..le safety car.

13H55 : Retour de Stéphane aux stands. Charles repart avec la voiture en 38ème position. Aucun problème à signaler.

14H35 : Safety car de nouveau en piste. décidément ! Charles en profite pour rentrer rapidement et passer le volant à Didier. Charles annonce avoir fait un plat sur les pneus, lors d’un freinage un eu « limite ».

15H20 : Retour de la « 435 ». Didier se plaint de vibrations importantes dans le volant. Pascal repart « comme ça », malgré tout. Cela ne va pas l’empêcher d’améliorer ses temps du matin.

15H55 : Pascal ramène la voiture en 40ème position. Stéphane part pour son dernier relais.

16H35 : Arrêt de la « 435 » pilotée par Stéphane TREMIER qui termine son 3ème et dernier relais. La voiture  rentre en 40ème position au classement général et 20ème « français ». C’est Charles EMME qui monte pour la dernière fois du weekend dans la voiture.

17H15 : Nouveau safety car en piste. Charles en profite pour rentrer aux stands et donner la voiture pour le dernier relais à Didier. La voiture pointe alors en 40ème position (20ème « francais »).

17H55 : Le drapeau à damiers tombe sur l’édition 2019 des 8 heures de Spa. La « 435 » termine à la 40ème position……. 20ème « française ».

Texte & Photos : FC

 

8 heures de Spa 2019 : Les essais qualificatifs !

Passerelle Spa

Après une séance d’essais libres vendredi qui a permis aux pilotes de la « 435 » de roder le nouveau moteur, suite à la casse du précédent lors de la course de Dijon, les choses sérieuses commençaient samedi après midi, avec l’unique séance d’essais qualificatifs d’une de deux heures.

Dès le vendredi, en fin de séance, on savait que les performances des pilotes Formula Concept s’étaient améliorées. L’an passé, la voiture s’était qualifiée en 3’08 », alors que Didier HOUAL réussissait un 3’06 », meilleur temps de la voiture vendredi.

C’est ce dernier qui prenait le départ de la séance d’essais qualificatifs. Il ne lui fallait pas longtemps pour rééditer sa performance, en signant de nouveau un 3’06 », sans forcer. Malheureusement, un accident impliquant trois voitures mettait un terme à sa tentative d’améliorer, le directeur de course sortant le drapeau rouge. Didier rentrait et c’est Stéphane TREMIER qui prenait le relais pour une demi-heure. Meilleur temps en 3’07 » après quelques tours de piste, et c’était déjà la moment de rentrer et de passer le volant à Pascal ROUX. Ce dernier n’avait pas roué dans la séance du vendredi après-midi, faute de temps.  Une première référence pour la voiture en 3’04 », et pascal décrochait sa meilleure performance dans son dernier tour, en 3’02 », qualifiant la voiture en ……70ème position.  Charles EMME fermait la marche des pilotes de la « 435 », mais il ne pouvait montrer son talent. En effet, après un premier tour en 3’07 », la séance était clôturée avant l’heure, un accident s’étant produit entre deux voitures salement amochées. Dommage, Charles était en avance de plusieurs secondes sur ton temps de référence.

La Fun Cup, c’est d’abord « fun », et la grille de départ se décide ……. au tirage au sort. Ce dernier – favorable pour une fois – à la « 435 » va permettre à la voiture verte et noire e partir en ….. 50ème position sur la grille.

Pour que votre information soit complète, sachez que….102 devrait prendre le départ de la course ce dimanche. de la folie, cette Fun Cup

A suivre !

Texte & photos : FC

3ème course du championnat 2019 de Fun Cup, ce weekend à Spa !

Passerelle Spa

 C’est effectivement le circuit ardennais qui va recevoir cette troisième course de la saison 2019 pour un format de 8 heures « non stop ». une répétition quelques semaines avant la GRANDE course de Spa Francorchamps, les 25 heures 2019, pour laquelle plus de 120 voitures sont attendues au départ. Rien que cela. Bien entendu, la « 435 » sera des deux courses.

Pour celle qui nous concerne ce weekend, l’équipage habituel sera à nouveau réuni. Pascal ROUX, Didier HOUAL, Charles EMME et Stéphane TREMIER se partageront donc le volant de la voiture verte et noire, au milieu de quatre vingt dix autres voitures identiques.

PMA_9108

La « 435 » lors de la course de Dijon 2019 – 8 heures de Spa 2019

Tout va commencer dès ce vendredi, puisqu’une séance d’essais « privés » est au programme. Pour la « 435 », ce sera surtout une séance de rodage après la casse du moteur, lors de la course de Dijon. Nouveau moteur disponible, donc rodage. Plusieurs séries de tours à des régimes moteur différents pour habituer le moteur à la brutalité de ses pilotes…..

Les essais qualificatifs débuteront à 15H20 samedi, pour une durée de 2 heures. Vous l’aurez compris, contrairement aux autres circuits du championnat, il n’y aura pas d’essais libres avant les « qualifs ». La course se disputera dimanche, et débutera à ….9H55, heure belge.

Coté météo, il devrait pleuvoir vendredi, mais les essais qualificatifs et la course devraient se dérouler sur piste sèche.

A suivre !

Texte & photos : FC