12H de Magny Cours : La 160 marque des (gros) points !

Circuit de Magny Cours

Les 12 heures de Magny Cours 2018 n’auront en rien ressembler à l’édition 2017 pour la Fun Cup 160. Qualifiée en 60ème position l’an dernier, la voiture bleue et noire avait terminé la course à la 27ème place. il est vrai que cette année avec une recrue de la qualité de Maxime ROBIN, venu « assiter » deux des pilotes habituels de la voiture, à savoir Pascal ROUX et Charles EMME, la donne était un peu différente. Essais qualificatifs clôturés en 15ème position, et 13ème à l’arrivée de la course, après avoir figuré en 3ème position au classement général.

Ecran 3ème place

La 160 figura même en 3ème position – 12H de Magny Cours 2018

PMA_3113

La 160 en route vers le meilleur résultat de sa « carrière » – 12 H de Magny Cours 2018

Le déroulé des 12 heures de Magny Cours est assez spécifique, par rapport aux autres courses de la saison. En effet, alors que les concurrents disposent de deux jours – au moins – pour s’exprimer sur les autres circuits, à Magny Cours, les essais et la course sont concentrés sur une seule et même journée. Celle-ci – le samedi – commence à 8H00 par les essais qualificatifs (la séance d’essais libres est supprimée) pour une durée de trois heures. A 11H00, les mécaniciens reprennent les voitures en main pour la révision d’usage (changement des pneus, des plaquettes de frein, ajustement des niveaux, et un « check » complet de la voiture) pour la remettre à disposition du pilote qui prend le départ, en 45 minutes, les voitures devant être en pré-grille à 11H50. Pas de place pour l’improvisation, ou le temps de finir la préparation de la voiture le jour de la course. Pour le team Zosh Compétition, pas ce genre de problèmes, les voitures étant préparées soigneusement dans l’atelier du Mans avant chaque course. Et quand on exhibe les statistiques de fiabilité de l’écurie, aucun doute sur le soin apporté à chaque voiture.

Les essais ont donc débuté à 8H00, le samedi matin. Contrairement à l’habitude ancestrale…..ce n’est pas pascal ROUX qui a éffectué les premiers tours de course, mais bien Maxime ROBIN. A cela deux raisons. La première ne surprendra personne, il était le weekend dernier, le pilote le plus rapide engagé sur la 160. La seconde raison tient à la technique automobile. C’est dans les premiers tours des essais que se concentraient les éléments pur permettre au jeune pilote de réaliser une performance. Après quelques tours de chauffe, Maxime rentrait aux stands se plaignant d’une voiture « a peu près ». « Elle n’est pas stable au freinage, et elle s’écrase dans les virages » constatait le pilote manceau. JR, le boss, prenant la décision de durcir le train avant, avant de renvoyer Maxime en piste. Le résultat ne se fit pas attendre avec le 9ème chrono. Les deux autres pilotes passèrent à leur tour sur la piste avec – il faut bien l’avouer – moins de panache. Mais force est de constater que les chronos s’améliorent de course en course, et les deux compères habitués de la 160 n’était pas ridicules. Toutefois, le temps incertain se réchauffait au fil des heures et ne permettait pas à Maxime, en remontant dans la voiture d’améliorer son temps. Comme d’autres ne l’avait pas attendu, la 160 pointait malgré tout à une belle 15ème, juste derrière la 412, une autre voiture Zosh compétition qui étonnait par des performances peu habituelles de ses pilotes. l’explication venait du mercenaire Jean René DEFOURNOUX qui décrocha la performance aux essais, étant inscrit en pilote « star » sur la 412 et la ….160.

PMA_3198

Les bagarres en peloton furent intenses tout au long de la course – 12H de Magny Cours 2018

Tout ce petit monde se retrouvait à l’heure dite sur la grille de départ pour entamer les 12 heures de course. Maxime fidèle à sa réputation prit un départ ….rapide et gagnait deux places dans le premier tour. Las, trois des quatre voitures d’une même équipe – toutes au couleurs de Honda Finances – provoquaient un accident laissant deux des voitures sur le carreau. A peine un tour de course, et déjà deux abandons. Peut être serait il utile de rappeler à chacun ce qu’est une course d’endurance……

Drapeau jaune, safety car, et quelques tours de perdu pour Maxime et les stratèges de la 160 qui espéraient remonter vers le haut du classement très rapidement. Une fois la course relancée, Maxime reprit son rythme de grand prix et remonta dans le classement pour arriver au terme de son relais à la 3ème place du classement général. Certes ce classement était obtenu à la faveur des ravitaillements, la stratégie appliquée à la 160 envoyant maxime au bout de la « fenêtre » de ravitaillement.

Les pilotes suivants – dans l’ordre Pascal et Charles – moins rapides avaient pour ambition de ne pas perdre trop de places. Contrat rempli pour les pilotes de la 160 qui ne perdirent que peu de temps pendant leurs relais.

Les relais se succedèrent jusqu’à ce que le temps incertain vienne compliquer la donne, avec quelques gouttes de pluie. Heureusement celle-ci arriva en même temps que Maxime reprenait le volant de la 160. Bon sur le sec, peut être encore meilleur sur sol mouillé, Maxime n’attendit pas pour faire parler la poudre du chrono. Il prit régulièrement l’ascendant sur des pilotes plus chevronnés que lui, et notamment ceux de la voiture de tête – la 277 « une belge » – auquel Maxime prit jusqu’à 8 secondes au tour, dans ces conditions difficiles.

PMA_3552

De jour ou de nuit, Maxime toujours rapide ! – 12H de Magny Cours 2018

Temps incertain, des pilotes moins efficaces sur piste humide, la décision de sortir le « joker » fut prise, et au lieu de retrouver Pascal dans la voiture après Maxime, c’est Jean rené qui s’y colla. Avec toute la dextérité qu’on lui connait, le boss s’attacha à remonter dans le classement et réalisa à cette occasion le meilleur temps de la voiture du weekend en 2’04 », excusez du peu.

Le dernier relais fut confié à maxime pour des raisons de …..rapidité. Non content de remonter dans la voiture, Maxime aussi rapide que l’éclair s’ingénia à remonter place par place. quand l’équipe escomptait terminer en 15ème position, au mieux 14ème, le pilote manceau entreprit de remonter sur la voiture alors placée en 13ème position qui était devant à …..2 tours. Tour après tour, seconde après seconde, Maxime finit par doubler la 777 au bout de la ligne droite des stands dans l’avant dernier tour et conquérir ainsi ce qui reste à ce jour comme le meilleur résultat de la 160 en course.

inutile de confirmer par un écrit la joie de toute l’équipe Zosh Compétition, et encore plus de celle de Pascal ROUX et Charles EMME qui terminent à la 13ème place, un peu malgré eux……

PMA_3626

Une belle 13ème place à l’arrivée – 12H de Magny Cours 2018

Rendez vous maintenant à Spa pour les 25 heures; à partir du 4 juillet prochain !

 Texte & photos : FC

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s