Les 25 heures de Spa 2016 commencent par une histoire belge

En préambule, on préfère vous préciser que c’est une histoire vraie, et que ce récit n’est pas pour nous moquer de nos amis d’Outre Quiévrain, mais ça vaut le coup !

Pour participer à une course automobile, il faut une licence. Soit, vous possédez une licence internationale (la Belgique, ce n’est pas la France !), soit vous pouvez opter pour un « titre de participation » qui vous donne le droit de participer à la course désignée. Les formalités attachées à ce genre de titre sont simples, produire un certificat médical attestant que votre état de santé n’est pas incompatible avec la pratique du sport automobile. Rien de bien compliqué.

Pour les 25 heures de Spa, nous avons donc reçu un formulaire – titre de participation – à remplir, auquel était annexé un questionnaire médical. Jusque là, rien d’anormal. Mais une seconde annexe demandait aux pilotes de plus de ….45 ans de bien vouloir produire un test d’effort fait par un cardiologue. Une juste mesure si l’on se place du coté des assureurs de l’organisateur. Le seul petit problème, c’est que cette demande est parvenue aux pilotes concernés la semaine précédant le début de la compétition. Or, si vous avez déjà fréquenté quelques spécialistes médicaux, et notamment les cardiologues, il faut à peu près six mois pour avoir un rendez vous.

Médecine du travail et visites médicales

Courroux des pilotes concernés, et après de nombreux coups de fil entre les organisateurs et les représentants des pilotes, pas de concession et confirmation de la demande des autorités belges. Dans le cas du team Zosh Compétition, un pilote par voiture semblait concerné. Compliqué comme situation.

Cette idée ne peut pas venir des belges, un énarque Français a du traverser la frontière pour donner une idée intéressante au niveau de la sécurité, mais irréalisable au niveau du temps imparti.

Une partie des pilotes du team Zosh Compétition ont trouvé la solution, en « upgradant » leurs licences « françaises » et en demandant une autorisation de participer à une course étrangère. Pour les autres, les belges ont trouvé la solution….Passer par le cabinet d’un cardiologue belge qui sera présent à proximité du circuit. De la médecine ou du business, il faut choisir. Sous toutes réserves, tout devrait rentrer dans l’ordre.

Article : FC

Photos : FC

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s