12 heures de Magny Cours : Retour sur une course…compliquée

DSC_0835

Le problème avec les « journalistes » amateurs, c’est qu’ils sont obligés de gagner leur vie en dehors de leurs exploits scripturaux, et donc, ils mettent un temps fou parfois à commettre les articles utiles aux blogs, en général, et à « ce » blog, en particulier. Bon, vous l’aurez compris, cet article « bilan » sur la course de Magny Cours arrive avec un peu de retard. Ceci exposé…..

DSC_0458

La 160 quittant les stands lors des essais qualificatifs – 12 heures de Magny Cours 2016

Avec cinq voitures engagées, le team Zosh Compétition avait fière allure pour la course des 12 heures de Magny Cours. Ambiance toujours aussi bonne et volonté de bien faire étaient les principales motivations des mécaniciens et des pilotes. De plus, la course de Magny Cours se disputant un mois avant celle de Spa, qui se déroulera sur 25 heures, préfigure généralement une bonne répétition pour disputer la course la plus longue du monde. Une répétition grandeur nature, puisqu’à Magny Cours, comme à Spa, les changements de pilotes sont libres, contrairement aux autres courses du championnat ou les changements de pilotes sont imposés toutes les 45 minutes. Les relais libres permettent de rouler jusqu’à l’épuisement (non pas des pilotes !) du réservoir, soit toutes les heures et demie environ. Répétition grandeur nature également parce que la course de Magny Cours durant 12 heures non-stop, une partie de la course se déroule de nuit, comme …à Spa. D’ailleurs, l’ensemble de l’équipe avait révisé ses « process » pour s’armer de compétences et tirer le meilleur de cette course.

DSC_0509

La 71, la meilleure voiture de l’écurie Zosh – 12 heures de Magny Cours 2016

Las, la théorie est une chose et la pratique en est une autre. Les essais ne s’étaient pas trop mal déroulés pour l’ensemble du team, et notamment pour la 160 qui s’élançait de la 34ème place sur la grille, en ayant profité, dès les premiers tours de la séance d’essais, d’une piste à peu près sèche pour faire un temps. Le départ de la course pris par Charles EMME se présentait également sous les meilleurs auspices, puisque après le premier tour, la 160 figurait à la 32ème place du classement. Les consignes données à Charles avant la mise en grille étaient claires, « départ prudent et course longue », autrement exprimé….pas d’erreur dans les premiers tours. Charles l’évoquait lui-même « J’ai pris un départ prudent. Je savais que la course durait 12 heures et je n’avais pas envie d’hypothéquer le reste de l’épreuve en essayant de doubler tout le monde. Et d’ajouter, d’autant plus qu’avec cet état d’esprit, j’avais quand même remonté deux places à la fin du premier tour ». Et effectivement, la première heure de course fut conforme aux consignes données avant la course, et la philosophie développée par Charles.

DSC_0560

La 275 habituellement la voiture n°1 du team a connu son lot de problèmes – 12 heures de Magny Cours 2016

A 13H15, les « panneauteuses » qui ont pour mission d’informer les pilotes du bord de la piste et donc de suivre l’évolution des voitures en course, annonçaient ne plus voir passer la 160. Angoisse, tension……Effectivement après 15 minutes d’attente, l’émotion dans le stand Zosh Compétition était à son comble, lorsque la voiture verte et noire apparut au bout de la ligne des stands. Indéniablement, à voir sa progression en « crabe », il se passait quelque chose sur la voiture. Une fois rentrée dans le stand, le verdict tombait. Il y avait du travail pour les mécaniciens. Triangle de suspension cassé, capot endommagé, pot d’échappement « hors d’usage », et faux châssis arrière endommagé.

DSC_0479

Le capot arrière de la 160 porte les stigmates de la sortie de piste – 12 heures de Magny Cours 2016

« J’étais dans Estoril, lorsqu’une voiture devant moi est partie en tête à queue, raconte Charles EMME, j’ai sauté sur les freins, et je suis également parti en tête à queue, et j’ai touché la voiture par l’arrière. Et d’ajouter, en repartant, j’ai senti tout de suite que la voiture roulait en « crabe ». J’ai essayé de gêner les autres voitures le moins possible, et de rentrer au plus vite ».

DSC_0853

Des pièces hors d’usage…..- 12 heures de Magny Cours 2016

DSC_0487

Quelques soudures….. – 12 heures de Magny Cours 2016

DSC_0473

Du talent et de la volonté……- 12 heures de Magny Cours 2016

DSC_0482

De l’inquiétude……(Stéphane TREMIER et Bruno QUILY pilotes de la 160) – 12 heures de Magny Cours 2016

DSC_0489

….et la 160 repart après un long arrêt – 12 heures de Magny Cours 2016

Il aura fallut 2H30 de travail aux mécaniciens pour permettre à la 160 de reprendre la piste. Bien entendu, loin dans le classement. Très exactement en 52ème position. La suite de la course, vous en avez pris connaissance tout au long du weekend dans « la course en direct », et nous ne reviendrons que sur le résultat, soit la 50ème position au classement final.

Néanmoins, de la course de Magny Cours devra être tiré de nombreux enseignements, à commencer par l’action après l’accident de la première heure. 2H30 de réparation, cela est très long, on pourrait même dire trop long. Encore heureux que cela se soit passé lors d’une course de 12 heures. Il est vrai que dans le cadre d’une course de 7 ou 8 heures, l’abandon aurait été de circonstance.

DSC_0502

La 82 autre voiture du team Zosh, a elle aussi connu un accrochage en début de course – 12 heures de Magny Cours 2016

De nombreux enseignements disions-nous, et notamment au niveau de l’éclairage de nuit. En Fun Cup, les voitures ne sont pas dotées de phares en permanence. Ils sont montés sur la voiture dès que la nuit fait son apparition. Et ceux montés sur la 160, pour cette course de Magny Cours n’éclairaient pas bien loin. Heureusement que les autres voitures servaient de relais « lumière » pour permettre aux pilotes de la 160 de rester sur la piste. La rampe de phares sera donc remplacée pour les 25 heures de Spa, où le temps de conduite de nuit sera bien plus important.

DSC_0598

L’accident de la première heure n’a pas entamé la vélocité des pilotes de la 160 – 12 heures de Magny Cours 2016

Dans une saison, il y a toujours une course « joker » (sans résultat). La 160 a vécu la sienne à Magny Cours. Le reste du championnat devra être exemplaire. Toutefois, malgré la 50ème place, le classement au championnat reste « acceptable », puisque la 160 figure à la 24ème place du général, grâce à un bon début de saison.

DSC_0743

La prochaine course sera LA course de l‘année, puisque début juillet se dérouleront les 25 heures de Spa, la course la plus longue du monde, à laquelle l’équipe de Formula Concept participera pour la première fois.

SPA-Start

25 heures de Spa de Fun Cup : Le départ ! 

Article : FC

Photos : FC

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s