8 heures de Spa 2016 : Un bilan enthousiasmant !

DSC_7069

Quatre vingt quatre Fun Cup engagées pour la deuxième course de la saison, le weekend dernier, en….Belgique. Deuxième course de la saison, mais première du championnat de France. En effet, la première course disputée à Dubaï ne comptait pas pour le championnat, elle se déroulait pour le Fun !

Mais revenons à Spa, où la 160 – nouvelle voiture de Formula Concept – posait les quatre roues pour la première fois. C’était également le cas des deux pilotes retenus pour l’épreuve qui n’avaient jamais roulé sur le circuit ardennais. Petite précision tout de même, pour être tout à fait complet, ces deux mêmes pilotes avaient participé à une séance d’essais privés le weekend précédant la course, histoire de ne pas être trop ridicules.

DSC_7071

La 160 pour ses premiers tours de roues à Spa – 8 heures de Spa 2016

Deux pilotes pour une course de 8 heures, c’est un peu juste. Imaginons le moindre problème…..la chute d’un des pilotes en descendant de la voiture, lors d’un relais, un retour de volant dans la main…..(avec les pilotes de la 160, il ne faut s’étonner de rien !). Et puis un bon pilote en plus, ça ne gâche rien, comme dirait Guy ROUX, pour ceux qui s’intéressent également au football. Résultat, le troisième pilote retenu ( et surtout libre ce weekend) pour la manche belge fut Fred MOUGIN, pilote habituel de la 71 (une autre voiture du team Zosh Compétition) qui ne courait pas en ce début de saison.

Le vendredi, une séance d’essais privés était organisée. Les Fun Cup devaient rouler de 9H00 à 9H30 (c’est court !) et de 10H00 à 11H00, puis de 15H00 à 16H00. Malheureusement, l’organisation locale étant perfectible, la séance de 9H00 n’eut pas lieu, les vérifications administratives commençant à….9H00. La séance de 10H00 faillit être blanche pour les pilotes de la 160, les vérifications administratives d’une centaine de pilote prenant un peu de temps, surtout lorsque l’organisation ne délègue que….4 personnes pour s’en occuper. Ne soyons pas trop dur, tout le monde peut se tromper.

DSC_7125

La 160 au passage de La Source – 8 heures de Spa 2016

Pour en revenir aux deux séances de la journée de vendredi, elles se firent avec les deux pilotes présents, Fred MOUGIN ayant prévu de n’arriver que le lendemain samedi….c’est capricieux un pilote de pointe ? (non juste un problème de timing) Une première séance d’essais le vendredi matin pour Charles, et la seconde l’après midi pour Pascal. Piste humide, le matin et totalement sèche l’après midi repoussaient les risques de mauvais temps, au moins dans l’esprit des concurrents. Pas de recherche de performance, mais seulement l’idée de connaitre, comprendre et arpenter le tracé du circuit belge virage par virage pour essayer d’aller vite le lendemain pour les essais qualificatifs.

C’est dans l’après midi de samedi que les concurrents de la Fun Cup se retrouvèrent sur la piste pour les essais qualificatifs. Fred MOUGIN arrivé…en retard en début d’après midi, à cause de la mauvaise humeur des chauffeurs routiers à la frontière blege, sauta dans le baquet de la voiture. Pas de difficulté d’apprentissage du tracé, Fred a déjà roulé aux 25 heures de Spa sur ce même circuit. Mais pour Fred, nouvelle voiture, même si celle qu’il pilote habituellement est très proche, mais surtout, il lui fallait apprendre le maniement de la boite de vitesses avec « palettes » au volant. Une grande nouveauté pour le pilote parisien. Néanmoins, l’adaptabilité étant l’une des qualités des grands pilotes, Fred qui doit mesurer pas loin d’1m90 (on parle de la taille pas du talent !) n’eut aucun mal à s’acclimater avec son nouvel accessoire. Il s’y adapta tellement bien qu’il réalisa le meilleur temps de l’équipage, reléguant ses co-équipiers à plus de 5/10ème, classant la voiture en 59ème position sur la grille de départ.

DSC_7353

La 160 lors d’un ravitaillement/changement de pilote en course – 8 heures de Spa 2016

On ne reviendra pas sur le déroulement de la course, dont vous avez pu prendre connaissance par ailleurs, mais un point particulier du règlement mérite malgré tout quelques explications. Pour les moins bons en math, sortez règles, calculettes, voir…bouliers pour les plus anciens (nous n’avons pas une parfaite connaissance de notre lectorat). Les relais (le temps de conduite) étaient libres, à condition que les pilotes ne roulent pas plus de 3 heures d’affilé. Considérant que l’essence embarqué dans les voitures permet de rouler environ 1H20 avant ravitaillement, il était prévu de ravitailler 5 fois pendant la course (donc 5 arrêts nécessaires). Or, les organisateurs avaient prévus que les pilotes s’arrêteraient 8 fois pendant la course. 8 moins 5 (arrêts carburant) reste 3 arrêts à planifier pendant les 8 heures de course. Simple nous direz vous. Vous avez raison, et rien de bien difficile à programmer. Certes, sauf que le but de la course automobile, c’est rouler le plus vite possible pour être le mieux classé possible, et de fait perdre le moins de temps dans les ravitaillements ou les changements de pilotes…..(Je suis sur qu’on a perdu des lecteurs en route !). Donc profiter des ralentissements sur la piste (accidents, pannes d’autres concurrents…) pour rentrer aux stands en perdant le moins de temps possible. C’est ainsi que Fred, désigné pour prendre le départ, était parti pour un relais complet de…1H20. Mais la course en décida autrement, puisqu’une neutralisation eut lieu au bout de 30 minutes de course, obligeant tous les concurrents à rouler derrière la voiture de sécurité aux alentours de 50 KM/H. Le moment idéal pour effectuer un arrêt, sans perdre trop de temps, et respecter le règlements. C’est Pascal qui repartira au volant de la 160 pour un relais d’à peine une heure avant ravitaillement en carburant. D’accord, mais à peine une heure plus 30 minutes, ça fait plus de 1H20, et donc une panne d’essence possible. Sauf que quand on roule derrière la voiture de sécurité, on roule moins vite et on consomme moins, donc on va plus loin. Tout ça orchestré par les stratèges du team Zosh Compétition qui scrutent les consommations des voitures du team en piste. Bon, on aura essayé de parler de stratégie et de calculs, mais nous n’avons déjà pas beaucoup de lecteurs, si on en perd la moitié à cause d’un problème de maths….On va rester dans le people.

DSC_7341

Marie-No & Barbara, les stratèges de Zosh Compétition – 8 heures de Spa 2016

Pour en finir avec les arrêts obligatoires, pour la 160, on avait misé sur des neutralisations. il n’y en eu pas assez pour garantir le respect du règlement, et nous avons été obligés d’arrêter Fred à 1/2 heure de la fin de course pour le faire descendre de la voiture par le coté gauche, et le faire remonter par le coté droit (c’est légal !), et le renvoyer en piste pour 15 minutes. A ce moment là, nouvel arrêt de la voiture, Fred descendant par le coté gauche, et …..Non pas deux fois ! …..et remplacé par Charles pour passer la ligne d’arrivée en 33ème position au classement général Europe.

DSC_7104

Le freinage de La Source – 8 heures de Spa 2016

Un résultat tout à fait favorable, satisfaisant, engageant, super, génial……on a du mal à trouver le mot juste. Un bon résultat pour une première course à Spa avec une nouvelle voiture et devant une concurrence aussi relevée avec la présence de nombreux pilotes belges. En plus, la course comptant pour la championnat de France, fait qu’en enlevant les belges (c’est une image), la 160 termine à la 17ème place au général. La meilleure place d’une voiture Formula Concept depuis 2013.

Les avis sont unanimes, si le résultat est aussi bon, c’est surtout et avant tout grâce à l’excellente préparation de la voiture par le team Zosh Compétition. On le savait en signant à nouveau avec l’écurie mancelle, la qulaité de la voiture est un atout, et nous venons encore une fois de le démontrer.

La 160 dans les stands avant son entrée en piste pour les essais qualificatifs - 8 heures de Spa 2016

La 160 dans les stands avant son entrée en piste pour les essais qualificatifs – 8 heures de Spa 2016

Pour finir cet article, il y a un élément qui nous ravit d’autant plus. Nous étions à Spa, en compagnie de 84 concurrents, dont de nombreux belges (pas les moins rapides sur ce circuit!), et nous avons disputé une course de 8 heures, que l’on termine en 33ème position. Au mois de juillet prochain se dérouleront les 25 heures de Spa 2016, avec quelques 100 concurrents (on rajoute quelques allemands, des anglais, et quelques autres nationalités….) et une course qui fera trois fois celle du weekend dernier en distance…..

Vous voyez ou on veut en venir ?….Alors rendez vous au mois du juillet !

DSC_7333

Article : FC

Photos : FC

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s