Fun Cup 2015 : Retour sur une saison (presque) complète !

Pour Formula Concept, la saison 2015 revêtait un caractère particulier. En effet, après une première course disputée en 2013, et quatre en 2014, Mobility Tech Green avait apporté le budget nécessaire pour disputer une saison complète, soit 7 courses, auxquelles devaient s’ajouter les 25 heures de Spa, une grande première.

DSC_0700

La « 28 » louée pour les 8 heures du Mans 2013

cropped-mg_6294_alexis_goure_2014.jpg

La « 179 » version 2014

Une « nouvelle » voiture participait en ce mois de mars 2015 à une première séance d’essais privés en préambule des 8 heures du Mans, première course du calendrier 2015. Une nouvelle voiture par sa décoration d’abord. Fini le blanc et gris de la version 2014, et place au noir et vert, plus en adéquation avec la nouvelle charte graphique de Mobility Tech Green. Au niveau technique également. Un nouveau capot avant plus « design » faisait son apparition. Coté technique encore, après de longues réflexions durant l’hiver, les promoteurs de l’engagement de la 179 (Formula Concept et Zosh Compétition) avaient pris la décision de maintenir la voiture en EVO1 (avec le moteur à carburateur de 1800cc et 130cv), alors que le moteur EVO3 (moteur à injection de 2000cc et 137cv) était légion en ce début de saison.

Premier départ de la saison 2015 pour la "179" pour une séance d'essais privés

Premier départ de la saison 2015 pour la « 179 » pour une séance d’essais privés sur le circuit du Mans

DSC_2025

Le capot avant version 2014

Nouveau capot avant pour la "1793

Le capot avant version 2015

A l’amorce de cette saison 2015, le trio de pilotes « permanents » retenus se composaient de Pascal ROUX, Didier HOUAL et Charles EMME, auxquels viendraient s’ajouter quelques « pointures » ou invités, comme en 2014. Tout semblait réunit pour une belle saison.

14 & 15 mars 2015 – Les 8 heures du Mans

Avec une date de plus en plus tôt dans la saison, on finira par rouler au Mans sous la neige. Trève de plaisanterie, cette première manche commençait par un aléat avec l’indisponibilité d’un des pilotes de la 179, à quelques jours de la course. En effet, Didier HOUAL qui devait être associé à Pascal ROUX, Charles EMME et Stéphane TREMIER, l’invité du Mans, ne pouvait participer à cette première course. C’est bien connu, le malheur des uns faisant le bonheur des autres, il était remplacé par Bruno QUILY, déjà vu au Castellet en 2014.

La 179 en piste - 8 heures du Mans 2015

La 179 en piste – 8 heures du Mans 2015

Un début de saison conforme à la tradition avec une « performance » aux essais qui laissait à désirer, la 179 ne signant que le 44ème temps des essais sur…47 voitures. On le sait, la force de l’équipage de la 179, c’est la course, et seulement la course. A ce petit jeu, réguliers, les pilotes aux couleurs de Mobility Tech Green tiraient leur épingle du jeu et firent une course qui vit la 179 remonter dans le classement, pour finir en 27ème position. un début de bonne augure avant la course de Dijon, seconde manche de la saison, puisque à l’issue de cette première course, la 179 signait sa meilleure performance, de tous les temps.

Stéphane TREMIER, heureux de vivre - 8 heures du Mans 2015

Stéphane TREMIER, heureux de vivre – 8 heures du Mans 2015

11 & 12 avril 2015 – Les 8 heures de Dijon

DSC_5171

Les quatre voitures engagées par Zosh Compétition – 8 heures de Dijon 2015

Un mois d’attente pour participer à la deuxième course de la saison, un temps très long. Une deuxième course divisée en deux….courses, puisque le format retenu à Dijon, c’est deux courses de 4 heures, séparée par 1H30 de délai de « remise en forme » des voitures. Cette deuxième course était une nouveauté pour l’un des équipiers de la voiture aux couleurs de Mobility Tech Green, à savoir Charles EMME, qui n’avait jamais roulé sur ce circuit rapide. Gonflés à bloc après le premier résultat encourageant de la saison aux 8 heures du Mans, les pilotes de la 179 se faisaient forts d’améliorer les performances de la première course.

DSC_5473

Pascal ROUX au volant de la 179 – 8 heures de Dijon 2015

Las, les courses se suivent et ne se ressemblent pas. Dès le début, rien ne fonctionna comme prévu. Un premier tour d’essais écourté, un retour de la voiture aux stands avec des problèmes de carburation qui empêchaient les pilotes de tourner normalement. Le « loup » trouvé (un simple problème de qualité d’essence), la séance d’essais tourna à la découverte de la piste pour Charles et à la tentative de qualifier la voiture en bonne place pour les deux autres pilotes présents, Pascal ROUX et Didier HOUAL, ce dernier faisant son retour après son absence du Mans. Coté course, Pascal ROUX qui avait assuré le départ de la première course, connu une touchette qui l’obligea à repasser par les stands pour vérification. Remplacement d’un ressort d’échappement, et quelques péripéties supplémentaires faisait perdre plus de 30 minutes à la 179, qui termina la première course de 4 heures, en 36ème position, bien loin des espoirs de classement. La seconde course ne fit que confirmer les difficultés de la première, et le résultat final – 34ème place au classement général – pas meilleur dans l’esprit des pilotes. Seule satisfaction, malgré tout, l’amélioration des temps pour Pascal et Didier par rapport à 2014. Mais que de progrès encore à faire.

30 & 31 mai 2015 : Les 10 heures du Vigeant

Troisième épreuve de la saison 2015 les 10 heures du Vigeant  représentait une grande première pour les équipiers de la 179. D’abord, parce qu’aucun des pilotes titulaires ne connaissait le tracé du circuit, également parce que deux invités figuraient sur la liste des pilotes inscrits sur la 179. En effet, Tony LESAFFRE (administrateur de Mobility Tech Green) et Quentin LESAFFRE (le fils) allaient se joindre à la meute des pilotes engagés.

DSC_6161

Tony LESAFFRE & Didier HOUAL avant la course – 10 heures du Vigeant 2015

Particularité des 10 heures du Vigeant, en dehors du fait que ce circuit est perdu au milieu de nulle part…..la course se déroule en….deux courses. L’une le samedi en fin de journée pour une durée de 3 heures, et la seconde, le dimanche, d’une durée de ….7 heures (il vaut mieux l’écrire pour les forts en thème et forcément moins bons en maths!). On n’épiloguera pas sur les essais, les pilotes de la 179 ne réussissant que rarement à trouver le bon rythme dans ce type d’exercice. Malgré tout, la piste à été apprivoisée et la première course pouvait se dérouler avec une certaine réussite. Mais c’était sans compter avec la mécanique (transmission cassée) qui relégua la voiture en …dernière position de la première course à 18 tours de l’avant dernier classé.

DSC_6178

La voiture sort du stand pour ses premiers tours de roues – 10 heures du Vigeant 2015

DSC_6212

Un circuit difficile surtout pour des novices – 10 heures du Vigeant 2015

La nuit porte conseil, c’est bien connu, et le « quintet » de la 179 se retrouvait sur le circuit en ce dimanche matin pour la seconde course gonflé d’espoir et d’ambition. La grille en Fun Cup étant inversée d’une course sur l’autre, c’est en milieu de peloton que partait la 179 aux mains de Didier HOUAL. Assuré dans son pilotage, efficace comme à son habitude… le trio des pilotes habituels de la voiture noire et verte s’en donnait à coeur joie dans les premiers relais. A part un tête à queue, et un freinage….bac à gravier, la 179 roulait avec efficacité, remontant même en 20ème position au général lors de la course. Hélas, l’aventure se terminera mal avec la casse de la traverse du support de boite, immobilisant la voiture aux stands définitivement… C’était sans compter l’expérience des pilotes de la …275, et en l’occurrence de Didier ROBIN qui « ordonna » aux mécaniciens de bloquer la traverse avec une…corde. Il faut dire que Didier a participé à plusieurs Paris Dakar (le vrai !) et les bricoles africaines, c’est son truc. Charles termina la course en 26ème position au classement général. Un bilan mitigé, une meilleure performance en course (la précédente meilleure performance, c’était Le Mans 2015), mais une voiture qui a connu quelques soucis durant le weekend.

DSC_6232

La course automobile, c’est parfois un peu …compliqué – 10 heures du Vigeant 2015

 19 & 20 Juin 2015 : Les 12 heures de Magny Cours

A l’orée de ces 12 heures de Magny Cours 2015, et au vu des performances « délicates » de la 179, les responsables de l’écurie ont décidés de changer de moteur, pour passer en EVO3…dès Le Castellet, la prochaine course en septembre 2015. Il faut dire que l’opération est rendue possible grâce à la décision de Mobility Tech Green de « renforcer » le budget. En clair, acheter le nouveau moteur.

La 179 quitte les stands – 12 heures de Magny Cours 2015

A Magny Cours, outre Pascal ROUX, Didier HOUAL et Charles EMME, l’équipage de la 179 comprenait également Stéphane TREMIER, déjà vu au Mans, et Patrick MONSEIL, nouveau venu dans la voiture ou presque, puisque ce dernier cheville ouvrière de l’engagement de la voiture Mobility Tech Green avait déjà roulé en essais privés à …Magny Cours.

La course de Magny Cours a deux particularités. La première, elle est la plus longue du championnat, avec 12 heures non stop. La seconde, c’est que contrairement aux autres épreuves du championnat, les relais sont libres (ils sont de 40 minutes par pilote sur les autres circuits). Ce qui veut dire que les pilotes peuvent rouler jusqu’à….la panne d’essence, soit environ 1H30 maximum. L’idée pour les …autres (la 179 sera absente), c’est de préparer les 25 heures de Spa, où la aussi, les relais sont libres.

DSC_0616

La 179 en piste aux essais – 12 heures de Magny Cours 2015

Mais revenons à Magny Cours. Pour les pilotes MTG, il fallait – au moins pour certains – découvrir le circuit, et essayer de faire un temps. C’était sans compter sur les aléas de la …compétition automobile, et les avatars techniques rencontrés par la 179. Séance d’essais contrariée par quelques problèmes mineurs, mais récurrents, qui ont transformé une séance de trois heures (à cinq pilotes) en prise en main de la voiture en quelques minutes. Pas fun ! De plus, la course ayant lieu le samedi (de 12H00 à Minuit) pour éviter les désagréments du repas dominical des riverains, la séance d’essais qualificatif avait lieu le samedi, en début de journée. On peut se consoler, en se disant, qu’en roulant moins, les pilotes de la 179 n’ont pas eu l’occasion de casser la voiture et ainsi hypothéquer la course. On se réconforte comme on peut.   Néanmoins, moteur EVO1, problèmes mécaniques, et des pilotes qui n’ont pas « d’affinité » avec l’épreuve des essais qualificatifs (on le répète à chaque course…), et la 179 s’est élancé de la dernière position sur la grille. Une quarantième place à l’arrivée. Certes, le but d’une course d’endurance, c’est de terminer, mais cette place au classement de la course ne reflète pas complètement la bonne tenue et la progression des pilotes tout au long du week-end.

 

 

DSC_0777

Le repos des « guerriers » entre les relais – 12 heures de Magny Cours 2015

DSC_1045

La « Cox » équipée de phares – 12 heures de Magny Cours 2015

Enfin, dernier point, mais de taille, pour la troisième course consécutive, après Dijon, et Val de Vienne, Didier HOUAL s’est révélé le pilote le plus rapide de l’équipage. Pour un garçon qui n’avait jamais mis les pieds dans une voiture de course avant les 8 heures du Mans 2013, il y a de quoi en vexer certains. Suivez mon regard….Ils se reconnaitront. pas la peine d’en rajouter….

DSC_1081

La course se déroule aussi de nuit – 12 heures de Magny Cours 2015

 12 & 13 Septembre 2015 : Les 8 heures du Castellet

DSC_1939

Enfin le nouveau moteur EVO3 – 8 heures du Castellet 2015

Trois longs mois d’interruption depuis la course de Magny Cours, et la frustration de ne pas avoir pu disputer les 25 heures de Spa renforçaient la motivation des pilotes de la 179 de reprendre le volant pour les trois dernières manches du championnat 2015. Cerise sur le gâteau (ou alors est ce peut être l’importance du gâteau…) la 179 se présentait sur le circuit varois équipée du moteur EVO3. Dans l’esprit des pilotes de la voiture noire et verte, il était certain qu’ainsi équipée, la voiture valait facilement les dix premières de la grille de départ. Peut être, dans l’euphorie, avait il juste oublié que les autres pilotes disposaient également du « gros » moteur et que leur qualité de pilotage…comment dire ? …était au moins largement égal à la motivation des « 179 boys ».

DSC_1986

Bruno Quily seconde course après Le Mans – 8 heures du Castellet 2015

Pascal et Charles étaient au rendez vous de cette cinquième manche du championnat 2015 (Didier HOUAL étant absent) et rejoints par Stéphane TREMIER et Bruno QUILY, déjà vus en 2015. La course automobile ayant son lot d’explications inexplicables, la voiture était préparé avec retard, malgré trois mois d’interruption (sic!) et les premiers essais du nouveau moteur avaient lieu en « live » sur le circuit du Castellet. Nouveau moteur voulant dire rodage, les premiers tours de circuit servirent à « habituer » le moteur à la piste, en tournant « lentement », puis de plus en plus rapidement, pour finir « vite » en enchaînant les tours.

DSC_2017

La 179 aux essais – 8 heures du Castellet 2015

Séance d’essais assez semblable à ce que l’on connaissait depuis le début de saison avec quelques soucis de fiabilité, et un 53ème « meilleur » temps au final. Heureusement, la grille en Fun Cup est tirée au sort, et le temps réalisé, bien souvent, ne veut pas dire grand chose. une fois encore, cela se vérifiait, puisque la 179 partait de la 32ème place (sur 55 voitures). De bonne augure pour la course, avec enfin un résultat – peut être – à la clé.

DSC_2064

Une 3ème place au général pour la 275 du team Zosh – 8 heures du Castellet 2015

Pluie au départ de la course,  soucis de fiabilité tout au long des 8 heures de course, et surtout une belle frayeur pour Pascal en bout de ligne droite, avec la casse du triangle de suspension, qui aurait pu mal se terminer, et mettre fin à la course de la voiture aux couleurs de Mobility Tech Green. Avec une 45ème place au classement général de la course, l’ensemble de l’équipe était fort mécontente de son week-end. Tous avaient en effet placé beaucoup d’espoir dans l’arrivée du nouveau moteur, en oubliant peut être qu’une voiture, ce n’est pas seulement un moteur.

DSC_2412

La 179 aux stands connait des problèmes – 8 heures du Castellet 2015

Avec le recul, cette course du Castellet est probablement la plus grande déception de l’équipe (à l’exception des conditions particulières de celle de Nogaro…..à suivre), tellement elle avait suscité d’espoir et d’envie de chacun.

DSC_2170

Les « Zosh cars » à la parade – 8 heures du Castellet 2015

 4 & 5 octobre 2015 : Les 7 heures de Lédenon

Véxé par le résultat du Castellet, chaque membre de l’équipe avait compris qu’une réaction était nécessaire pour la course de Lédenon. Elle a commencé à l’atelier par une révision de course, comme on en fait en fin de saison. Le temps passé sur la voiture par « JP », l’orfèvre en préparation du team Zosh Compétition en dit plus long que tous les discours.

DSC_3974

« JP » l’artisan des résultats de la 179 – 7 heures de Lédenon 2015

Et le résultat fut à la hauteur de l’effort consenti. Une voiture métamorphosée prenait la piste de Lédenon. Les trois pilotes présents, Pascal, Charles, et Didier, dont c’était le énième retour de la saison 2015, ne tarissaient pas d’éloge sur le comportement de la voiture. « Seul le résultat est beau » dit le poète, et ceux de Lédenon (deux courses de 3H30 donnant lieu à deux classements) se sont révélés bien plus beau qu’espérés. 24ème place au général en course 1, déjà un exploit pour l’équipage de la 179. Une 18ème place au général en course 2, un résultat jamais égalé, depuis que la voiture Formula Concept fréquente les circuits de la Fun Cup. Le tout agrémenté par un podium « médiaire » (la 18ème place de la course 2). Avant la dernière course de la saison, de bonne augure pour rejoindre Nogaro, la dernière course de la saison, et de quoi récompenser les efforts de tous.

DSC_4009

La technologie gagne la Fun Cup – 7 heures de Lédenon 2015

DSC_4528

La 179 en bagarre – 7 heures de Lédenon 2015

On sait ce qu’il est advenu de l’espoir de la dernière course, et la sortie de piste de la 179 à Nogaro, qui ne lui a pas permis de participer à la course. Tout l’espoir repose désormais sur la saison 2016, qui ne sera que le prolongement de la saison 2015, avec l’espoir secret pour tous les acteurs de disputer -ENFIN – une saison complète.

DSC_5088

Pas facile de reconstruire une voiture de course avec les restes…- 8 heures de Nogaro 2015

Article : FC

Photos : FC

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s